Baromètre février 2019 – La crise politique au Venezuela et l’espoir d’un accord commercial entre Chine et Etats-Unis tirent les prix du fioul à la hausse

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Baromètre mensuel des prix du fioul

header baromètre prix du fioul février 2019

Découvrez notre analyse du mois de février 2019 : facteurs d’évolution du prix, tendance, actualité du marché.

Focus sur le prix du fioul en février

graphique prix du fioul baromètre mensuel février 2019

Baromètre fioul mensuel février 2019 prix – cliquez pour agrandir

D’après la DGEC, la moyenne mensuelle du prix du fioul domestique au mois de février s’établit à 932 euros (0,932€/L) pour 1000 litres. Après s’êtres stabilisé, le fioul augmente de 36 euros par rapport au mois de janvier.

Voici quelques valeurs de l’évolution du prix du fioul au mois de février :

Semaines PRIX POUR 1000L Evolution par rapport à la semaine précédente
01/02/2019 918€ +4€
08/02/2019 921€ +3€
15/02/2019 935€ +14€
22/02/2019 954€ +19€

Analyse de l’évolution du prix du fioul

Le cours du pétrole évolue à la hausse en février en raisons de plusieurs facteurs :

  • Le respect des quotas de production à la baisse de l’OPEP et ses partenaires, dont la Russie.
  • Des baisses techniques de production de pétrole : en Libye en raison d’un conflit armé, en Arabie Saoudite avec une panne partielle sur un champ de pétrole.
  • La crise politique au Venezuela : les Etats-Unis ont mis en place des sanctions contre la compagnie pétrolière nationale PDVSA, suite à l’auto-proclamation de Nicolas Maduro à la tête du pays.
  • Les espoirs d’un accord commercial entre Chine et Etats-Unis.

Cette hausse reste néanmoins contenue par la forte production de pétrole aux Etats-Unis et l’affaiblissement de croissance économique mondiale.

Demande et activité du secteur

Le mois de février a été particulièrement doux et les commandes de fioul ont donc connu une baisse. Le volume de commande reste néanmoins important, de 845 litres en moyenne sur FioulReduc, soit 55 litres de moins qu’en janvier. En toute logique, la part de fioul supérieur a diminué, passant de 30% à 23% en un mois.

Paradoxalement les commandes urgentes en 24h représentent 16% des commandes totales de FioulReduc, contre 12% le mois dernier.


Sources :
-Direction Générale de l’Energie et du Climat (DGEC)
-Analyses FioulReduc à valeur indicative
-www.infoclimat.fr
-Météo France


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus