Les différents types de chaudière au fioul

Le fonctionnement d’une chaudière fioul consiste à transformer le fioul en chaleur. Selon le type de chaudière, le fonctionnement peut légèrement différer, voici en détails comment une chaudière transforme le fioul en eau chaude.

Chaudière standard/traditionnelle :

Comment ça marche ?

La chaudière standard est la chaudière la plus basique et la plus fréquemment installée chez les particulier. Elle produit une combustion simple du fioul.

Le détail du fonctionnement :

La chaudière est munie d’une pompe à fioul qui aspire le fioul de la cuve pour l’amener jusqu’au brûleur. Avec le gicleur le brûleur pulvérise le fioul en fines gouttelettes dans la chambre de combustion encore appelé le foyer. A l’aide d’une électrode qui va produire une étincelle, le fioul va alors s’enflammer et brûler, produisant de la chaleur qui réchauffe une chambre remplie d’eau près du foyer pendant la combustion. Cette eau chaude est alors aspirée par une pompe qui la fait circuler dans le conduit de chauffage pour l’envoyer vers les radiateurs, le plancher chauffant ou tout autre dispositif de chauffage. Une fois l’eau refroidit, elle retourne à la chaudière pour être chauffée à nouveau.

Cette chaleur produite lors de la combustion du fioul permettra également d’obtenir de l’eau chaude, dont vous pourrez faire usage.

La chaudière à condensation

Les fumées sont refroidies au travers d’un échangeur, par le retour de l’eau de chauffage. La vapeur d’eau se condense et sa chaleur latente de condensation est cédée à l’eau des retours, s’ajoutant à la chaleur de combustion. La température des fumées est ainsi réduite, ce qui nous fait atteindre des rendements supérieurs à 100 %.

La chaudière à condensation offre un meilleur rendement qu’une chaudière traditionnelle. Elle permet de réaliser des réductions au niveau de la consommation en énergie qui peuvent aller jusqu’à 40%, pour les plus performantes, en comparaison à une chaudière traditionnelle.

De plus, ce type de chaudière rejette une quantité moindre de dioxyde de carbone (CO2) en récupérant une partie des fumées de combustions. Son prix à l’achat est plus élevé qu’une chaudière traditionnelle : entre 4250 et 6000 euros.

La chaudière à basse température

Les chaudières basse température fonctionnent comme les chaudières standards mais avec une température d’eau de chauffage plus basse (40/60°C).
L’eau du circuit de chauffage est moins chauffée, la chaudière dépense alors moins d’énergie.

La chaudière basse température vous permet donc de réduire votre consommation énergétique jusqu’à 15%(1) par rapport à une chaudière standard moderne tout en gagnant en confort de chauffage et d’eau chaude.

Le prix : Une chaudière basse température est plus chère qu’une chaudière classique mais toutefois moins chère qu’une chaudière à condensation.

La chaudière à ventouse :

Comment ça marche ?

A ne pas confondre avec la chaudière à condensation, la chaudière à ventouse n’est pas à proprement parlé un type de chaudière mais plutôt un élément de la chaudière. La ventouse sert à évacuer les fumées par un double conduit concentrique. La chaudière aspire alors l’air dont elle a besoin pour sa combustion par le tuyau du centre et rejette les fumées de combustion par le tuyau extérieur.

La chaudière à ventouse est également appelée chaudière à « flux forcés ». Pour qu’elle fonctionne, il faut un système qui récupère l’air comburant et qui permette l’évacuation des fumées en dehors du local où la chaudière est située.

Une ventouse récupère l’air nécessaire à la combustion qui provient de l’extérieur de l’habitation par le canal d’un conduit et tout ce qui sera rejeté suite à la combustion ressortira à partir d’un second conduit.

Ce type de chaudière est particulièrement adapté aux maisons n’ayant pas de précédente installation de chaudière. Elle ne nécessite pas de frais de ramonage et prend peu de place. Le système convient aux chaudières à condensation et à basse température.

Quelles économies ?

On estime qu’une installation de chaudière à ventouse réduit d’environ 5% la consommation par rapport à une chaudière standard.

La chaudière micro cogénération

C’est le type de chaudière la plus avancée technologiquement. Relativement rare en France, la chaudière micro cogénération est encore à ses balbutiements surtout concernant le fioul.

Son fonctionnement est innovant par rapport à une chaudière traditionnelle. L’innovation provient du fait qu’en plus de l’eau de chauffage et de l’eau sanitaire, elle produit de l’électricité. La chaudière micro cogénération est composée d’une chaudière à condensation auquel est ajouté un moteur à combustion qui permet de « recycler » l’énergie récupérer pour la transformer en électricité qu’il sera possible d’utiliser en usage privé voir même revendable à des fournisseurs.

La chaudière mixte bois/fioul

Cette chaudière utilise plusieurs combustibles pour son fonctionnement avec des foyers séparés qui sont raccordés. En cas de panne, il sera possible de continuer à se chauffer avec l’un des deux combustibles ce qui est un avantage non négligeable, cependant il ne s’agit pas de la chaudière la plus simple à entretenir.

Tableau récapitulatif des différents types de chaudière

Type de chaudière Caractéristiques Ordre de prix Economie par rapport à une chaudière traditionnelle Rendement Normes
Chaudière traditionnel fioul Chaudière standard au fioul domestique De 785€ à 3200€ 87% pour les plus récentes Essais CETIAT 1970
Chaudière basse température Possède une température de fonctionnement plus basse que la chaudière traditionnelle De 3500€ à 6500€ Jusqu’à 15% 93 à 95% Directive 92/42/CE1996
Chaudière à condensation Chaudière à très haut rendement qui permet de récupérer de l’énergie au niveau des fumées. De 2935€ à 8252€ +40% Jusqu’à 104% Directive 92/42/CE2001
Chaudière micro cogénération Très économe et produit de l’électricité Entre 10 000€ et 25 000€ Environ 40% Rendement électrique : 30%Rendement thermique 68%Rendement global : 98% Directives Ecodesign et Labelling2016
Chaudière mixte fioul-bois Peut fonctionner avec les 2 énergies simultanément ou en complément. De 3000€ à 7000€

 


Ces informations vous ont-elles été utiles ?
  • Pas utile du tout
  • Pas très utile
  • Plutôt utile
  • Très utile
  • Extrêmement utile

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus