Menu

Quel est le rendement d’une pompe à chaleur et quelle puissance choisir ?

La pompe à chaleur a l’avantage de restituer plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Il s’agit donc incontestablement d’une solution écologique qui vous permet d’économiser sur vos factures. Découvrez comment choisir la puissance idéale pour bénéficier d’un rendement optimal.

Comprendre le rendement d’une pompe à chaleur

La pompe à chaleur permet d’économiser jusqu’à plus de 50% d’énergie, en comparaison à d’autres solutions de chauffage. La précision sur cette performance repose sur le rendement de la pompe à chaleur, c’est-à-dire à son coefficient de performance. Mentionné « COP » sur les fiches produits, cet indice vous renseigne sur la quantité d’énergie produit à chaque kWh consommé. Un COP qui équivaut à 3 signifie par exemple que la pompe à chaleur produit 3 kWh d’énergie pour 1 kWh consommé.

Le COP est calculé sur la base de températures externes oscillant entre 7°C et 35°C. Les variations de températures ont donc une influence sur le rendement, d’où la nécessité de différencier COP global et COP saisonnier. Le second est beaucoup plus précis car il est calculé en fonction des hausses/baisses de température selon les saisons.

Un rendement qui varie selon le type de pompe à chaleur

Les pompes à chaleur air-eau et air-air puisent l’énergie dans l’air extérieur. Elles sont donc plus sensibles aux variations des températures extérieures. Plus il fait froid, plus la COP baisse et moins la PAC est performante.

En revanche, la pompe à chaleur géothermique offre un rendement plus stable. Cela s’explique par la chaleur relativement constante présente dans le sol. En effet, les couches sous la terre subissent peu de variations de température, garantissant ainsi une restitution optimale des calories sous forme de chaleur.

En ce sens, il convient de choisir votre PAC en tenant compte des particularités climatiques de votre région de résidence. Evaluez particulièrement le rendement en période de grand froid afin de maîtriser au mieux votre consommation d’énergie.

L’importance de choisir la bonne puissance

Le rendement de la pompe à chaleur est lié à la puissance du système. Il faut commencer par réaliser un bilan thermique de votre logement. A partir de là, vous obtenez une puissance P = V x C x T. L’indice V correspond au volume du logement (en mètres cubes). L’indice C fait référence au coefficient de construction. Quant à la valeur T, elle exprime la différence entre la température intérieure dont vous souhaitez bénéficier et la température extérieure conventionnelle de base. L’évaluation reste complexe car les indices dépendent de la zone climatique, de l’année de construction du logement, des déperditions de chaleur dans votre habitation….

Si la puissance de la pompe à chaleur est insuffisamment puissance, l’installation d’une solution d’appoint est à prévoir. Les performances en saison hivernales sont en effet en-deçà des besoins réels du logement. A l’inverse, une puissance trop élevée représente un surcoût inutile à l’achat et à l’installation. C’est pour cela qu’il est primordial de bien évaluer la puissance d’une pompe à chaleur qui doit couvrir les besoins du logement à 100%.

Ne négligez pas les performances de l’isolation car elles ont une influence sur le rendement de la pompe à chaleur.

Changer pour une pompe à chaleur
pompe à chaleur / image par FioulReduc
Remplacez votre chaudière fioul par une pompe à chaleur sans nuire à votre confort tout en réduisant votre facture énergétique.


Ces informations vous ont-elles été utiles ?
  • Pas utile du tout
  • Pas très utile
  • Plutôt utile
  • Très utile
  • Extrêmement utile

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus