Menu

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Les pompes à chaleur ou PAC vous offrent la possibilité de recourir aux énergies renouvelables afin de réduire efficacement votre consommation d’énergie. Avantageuses, elles fonctionnent selon différents principes. Faisons le point afin de vous aider à trouver le modèle adéquat.

Un système basé sur l’extraction des calories

Quel que soit le modèle, les pompes à chaleur puisent l’énergie dans une source naturelle puis la restitue sous forme de chaleur au sein du logement. La source en question peut être l’air extérieur, la nappe phréatique ou simplement l’intérieur du sol sous la construction. Ce fonctionnement repose sur la présence d’un liquide réfrigérant présent dans le système. Le fluide caloporteur subit une condensation sous l’effet de la température ambiante. Lorsque cette dernière baisse, le liquide s’évapore automatiquement. C’est ce passage d’un état à l’autre qui produit l’énergie de chauffage nécessaire. Les pompes à chaleur consomment très peu d’énergie car elles nécessitent simplement une alimentation électrique qui active le mécanisme.

La diffusion de la chaleur au sein du logement s’effectue de nombreuses manières. Les grilles fixées au mur et/ou sur les plafonds restent des solutions très courantes. Néanmoins, les circuits plus discrets comme les réseaux encastrés dans le plancher se présentent en alternatives hautement esthétiques. Il convient de bien évaluer la surface à chauffer pour savoir quel dispositif est le plus adéquat.

A chaque logement sa pompe à chaleur

L’efficacité des PAC ne laisse aucune place au doute. Encore faut-il choisir le modèle adéquat selon les contraintes imposées par votre logement et les conditions climatiques de la région. Un calcul simple permet d’évaluer le rendement d’une pompe à chaleur : vous divisez la quantité d’énergie produite par celle que le système a absorbé. Une faible différence de température indique un bon rendement. Cet indice qui est fourni par les fabricants est plus généralement appelé coefficient de performance ou COP.

En ce qui concerne les aspects techniques, il est important d’évaluer les options les moins fastidieuses. A titre d’exemple une pompe à chaleur géothermique -puisant les calories dans le sol- implique le forage d’un puits d’une profondeur variable.

Si vous résidez dans une région ensoleillée, installer une pompe à chaleur qui puise les calories dans l’air extérieur est susceptible de convenir. En revanche, il faudra opter pour un autre modèle si vous vivez dans une ville où les températures sont basses sur la majeure partie de l’année. La PAC se suffit souvent à elle-même. Un chauffage d’appoint est toutefois à prévoir pour vous prémunir des hivers rigoureux.

En cas de doute sur l’adéquation d’une pompe à chaleur, mieux vaut demander l’avis d’un spécialiste.

Coût d’acquisition et solutions de financement

Les prix des pompes à chaleur varient selon le principe exact de fonctionnement. Un modèle aérothermique coûte environ 8 000€. Les PAC air-eau sont accessibles pour un budget moyen de 13 000€. Enfin, prévoyez dans les 23 000€ pour un modèle géothermique.

S’agissant d’une solution économique et écologique, l’achat d’une pompe à chaleur ouvre droit à des subventions. Les subventions de l’Anah, la TVA à taux réduit ou encore l’éco-PTZ font partie des options envisageables.

Changer pour une pompe à chaleur
pompe à chaleur / image par FioulReduc
Remplacez votre chaudière fioul par une pompe à chaleur sans nuire à votre confort tout en réduisant votre facture énergétique.


Ces informations vous ont-elles été utiles ?
  • Pas utile du tout
  • Pas très utile
  • Plutôt utile
  • Très utile
  • Extrêmement utile

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus