Le coût d’une chaudière fioul

Le chauffage au fioul est le troisième mode de chauffage le plus utilisé par les français. Il implique des dépenses financières constantes et régulières. Voici les facteurs qui définissent les coûts liés à l’utilisation du chauffage au fioul.

Les coûts d’installation et de fonctionnement du chauffage au fioul

L’achat du dispositif et des éléments nécessaires représente la première dépense. Le prix du modèle de chaudière au fioul le plus basique s’élève à 2500 euros. S’ajoutent à ce prix, les coûts des équipements et les coûts d’installation, pour un total variant entre 7000 euros et 10000 euros. En comparaison aux autres types de chaudière, ces chiffres sont dans la moyenne. Les coûts de fonctionnement correspondent surtout au prix du combustible. Le mazout de chauffage étant un dérivé du pétrole, le prix du fioul est donc relatif à la valeur du pétrole et change en fonction des variations des cours de celui-ci.

Les coûts relatifs aux différents types de chaudière au fioul

Le coût d’une chaudière fioul varie selon plusieurs paramètres, en fonction de la marque et du modèle choisi. Les prix se définissent aussi selon la puissance de chauffage du dispositif et le taux de rendement. La chaudière au fioul basse température atteint un rendement de 90%. Un dispositif de chauffage fioul à condensation présente un rendement de près de 92,5 %. Par ailleurs, la consommation énergétique définit également les dépenses correspondant au fonctionnement du chauffage au fioul.
Outre la performance de la chaudière, l’absorption de combustible repose sur d’autres critères, dont les plus importants sont : la superficie de la surface à chauffer, la qualité de l’isolation, la configuration des ouvertures et du système de circulation d’air (ventilation) à l’intérieur de la structure, etc…

Les coûts d’entretien

Autre coût à prendre en charge : celui de l’entretien de chaudière. En effet, la chaudière doit faire l’objet d’un entretien complet obligatoire, à raison d’une fois par an. L’entretien annuel est certifié par une attestation d’entretien.
Tous les éléments du système sont soumis à une vérification et une remise aux normes, si nécessaire, pour garantir un fonctionnement optimal et un respect rigoureux des réglementations régissant l’hygiène et la sécurité. Un dispositif bien entretenu permet le maintien d’un rendement idéal.

L’entretien de la chaudière doit être effectué par un professionnel. Les coûts d’entretien correspondent donc au montant de la facture du prestataire et aux prix des pièces de rechange.


Ces informations vous ont-elles été utiles ?
  • Pas utile du tout
  • Pas très utile
  • Plutôt utile
  • Très utile
  • Extrêmement utile