Précarité énergétique : la France en retard sur le fioul

Publié le par Guillaume Bort dans Toute l'actualité du Fioul

 

Portait de Guillaume Bort, Président de FioulReduc

Factures d’énergie redoutées, choix entre chauffage ou nourriture,… Chaque année, l’entrée dans l’hiver est marquée par les drames de la précarité énergétique qui nous rappellent que se chauffer n’est pas un luxe mais une nécessité.

Guillaume Bort, Président de FioulReduc s’exprime et prend position à propos de la précarité énergétique dans La Tribune.

Le fioul, grand oublié des programmes d’aides à la précarité

La précarité énergétique est un phénomène complexe résultat de la combinaison de trois principaux facteurs : faiblesse des revenus, mauvaise performance énergétique du logement et difficultés à payer les factures d’énergie. Il est admis que la France recense aujourd’hui entre 3,5 et 4,5 millions de foyers en situation de précarité énergétique alors que l’avenir économique laisse présager une aggravation du phénomène dans les années à venir.

Les données de l’INSEE indiquent qu’en 2006, parmi les 3,5 millions de foyers en précarité énergétique que compte la France, un sur trois se chauffe au fioul domestique. La majorité de cette population est senior (plus de de 65 ans), propriétaire de son logement (62%) et vit en milieu rural dans des maisons individuelles construites avant 1975 (67%).

Chez nos voisins européens, des solutions existent

En Angleterre, le programme Winter Fuel Payment, attribuent une assistance annuelle de 120 à 360 euros pour les familles fuel poor de plus de 60 ans se chauffant au fioul domestique (l’aide est augmentée pour les plus de 80 ans). En Belgique, le Fonds Social Chauffage accorde depuis 10 ans un appui de 210 à 300 euros aux foyers chauffés au fioul en condition de précarité énergétique.

L’écologie ne doit pas devenir un obstacle à la solidarité

En France, la création d’un fonds commun alimenté par l’ensemble des acteurs de l’énergie fait son chemin. La situation socio-économique présente accentue le phénomène de précarité et il est plus que jamais urgent de soutenir les plus nécessiteux. Pour en assurer le succès, l’Etat doit montrer l’exemple et utiliser l’importante pression fiscale dont fait l’objet le prix du fioul pour financer une politique de lutte contre la précarité énergétique équitable.

Etes-vous favorable à un programme de solidarité fioul pour les foyers en situation de précarité énergétique ? N’hésitez pas à nous partager votre témoignage en commentaire de cet article.

Sources : Chiffres INSEE de 2006, rapport Pelletier de 2009 et Médiateur de l’énergie 2011.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *