Menu

Comment évolue le prix du fioul et quelle tendance pour le deuxième semestre 2020 ?

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Toute l'actualité du Fioul
Mis à jour le

Le cours du pétrole s’est effondré suite à la crise sanitaire Covid-19. Retour sur les facteurs qui ont influencé le marché, leurs conséquences sur le prix du fioul domestique et la tendance pour le reste de l’année.

Le pétrole remonte après être tombé au plus bas

Après être tombé jusqu’à 20 dollars le baril en fin avril, le Brent s’est repris et est donc reparti à la hausse.

Source : Boursorama

Voici les principaux facteurs de chute du pétrole depuis le mois de février :

  • l’effondrement de la demande de pétrole d’abord en Chine puis dans le monde en raison des restrictions liées à la crise sanitaire, notamment le transport aérien, le tourisme ainsi que le confinement qui a limité les déplacements en voiture
  • la hausse de la production de pétrole de l’Arabie Saoudite en avril, après le refus de la Russie de réduire davantage sa production.

Conséquences sur le prix du fioul

Le fioul a donc suivi le cours du pétrole en chutant jusqu’à passer sous la barre des 700 euros fin avril. Depuis début mai le fioul a légèrement rebondi et est actuellement stable.

Cette chute a été cependant nuancée par rapport au pétrole en raison des autres éléments qui composent le prix du fioul, notamment le coût de raffinage, le transport et la distribution ainsi que la taxe TICPE (Taxe Intérieure de Consommation des Produits Énergétiques).

Tendance à venir pour le deuxième semestre 2020

Le prix du fioul ne devrait pas tomber plus bas cette année. En effet la situation que nous avons connu était exceptionnelle et le déconfinement progressif des pays dans le monde entier relancera logiquement la demande. De plus pour rééquilibrer les cours, les pays de l’OPEP (Organisation des Pays exportateurs de pétrole) et dix partenaires dont la Russie, réunis sous l’appellation OPEP+, ont pris la décision de réduire leur production de 9,7 millions de barils par jour en mai et juin.

Cependant malgré les efforts de baisse de production et la reprise économique la demande de pétrole reste encore insuffisante pour combler la surabondance de l’offre. Les analystes estiment donc que le cours du pétrole Brent ne devrait pas augmenter à plus de 50 dollars le baril cette année, sauf événement qui ferait grimper le pétrole. Le fioul pourrait donc évoluer entre 700 et 900 euros pour 1 000 litres cette année, en fonction de l’évolution du marché pétrolier. La tendance est difficile à définir, nous vous conseillons donc de consulter régulièrement nos articles ainsi que notre graphique d’évolution du prix du fioul.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus