Comment comprendre et lire votre facture d’électricité et gaz ?

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Economies d'énergie
facture maison

Shutterstock / Andrey_Popov

Abonnement, taxes, index… On a souvent du mal à déchiffrer les différents éléments de nos factures d’électricité et de gaz. Découvrez notre guide pour mieux comprendre ce que vous payez.

Facture, échéancier, mensualité : faisons le point

Avant de lister les éléments d’une facture d’énergie, déterminons d’abord le rôle d’une facture. Le plus souvent vous payez une mensualité fixe tous les mois sur une période définie par un échéancier. Cette mensualité est une estimation de ce que vous allez consommer pour cette période.

Pour connaître votre consommation réelle, les index de vos compteurs sont ensuite relevés 1 à 2 fois par an par Enedis pour l’électricité (anciennement ERDF) et GRDF pour le gaz. Ce sont des gestionnaires de réseaux de distribution. Ils assurent cette mission de relève pour tous les fournisseurs.

En faisant simplement la différence entre les index de début et de fin de période, votre fournisseur d’énergie peut ainsi vous facturer votre consommation réelle d’électricité ou de gaz. Si vous avez moins consommé que prévu, votre fournisseur vous rembourse ce que vous avez trop versé. Si vous avez consommé plus que prévu, vous devrez régler la différence.

La répartition de votre facture d’énergie

Votre facture d’électricité et gaz est composée de 3 éléments :

  • une part fixe : l’abonnement, qui est plus ou moins important en fonction de votre option tarifaire (option base ou heures creuses / heures pleines), de votre puissance souscrite, ou encore de votre zone tarifaire pour le gaz,
  • une part variable : la consommation. Elle est exprimée en kWh avec un détail éventuel sur votre consommation en heures creuses et en heures pleines,
  • Les taxes et contributions communes à tous les fournisseurs d’énergie

Zoom sur les taxes

Les taxes représentent 37% de votre facture d’électricité et 21% de votre facture de gaz. Elles sont fixées par les pouvoirs publics (Etat et communes) et sont perçues par les fournisseurs qui les reversent à l’identique aux bénéficiaires.

Il y en a 4 pour l’électricité :

  • La Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA) permet de financer les droits spécifiques relatifs à l’assurance vieillesse des personnels relevant du régime des industries électriques et gazières.
  • La Contribution au Service Public d’électricité (CSPE) est une taxe intégrée au budget de l’Etat qui alimente un compte « Transition énergétique ». Elle est calculée en fonction de votre consommation.
  • Les Taxes sur la Consommation Finale d’Electricité (TCFE) sont définies par chaque commune et chaque département. Elles dépendent de la puissance souscrite et d’un coefficient multiplicateur fixé par les conseils municipaux et généraux.
  • La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) s’applique avec un taux réduit de 5,5% sur l’abonnement HT et la CTA et a un taux de 20% sur le prix de l’électricité HT, sur la CSPE et les TCFE.

Pour le gaz naturel il y a 3 taxes :

  • La CTA
  • La Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TICGN) est intégrée au budget de l’État.
  • La TVA a un taux réduit de 5,5% sur l’abonnement et la CTA et s’applique avec un taux de 20% sur le prix du gaz naturel et sur la TICGN.

Comment réduire votre facture d’électricité et de gaz ?

Vous pouvez tout d’abord essayer de faire des économies d’énergie, en optant pour des appareils moins énergivores, en travaillant sur l’isolation de votre logement ou encore sur la rénovation de vos installations de chauffage.

Il y a également des gestes simples à effectuer au quotidien comme d’utiliser les fonctions éco de vos appareils, les programmer durant vos heures creuses, ne pas placer vos appareils de froid vers des sources de chaleur ou encore d’éteindre les veilles et de débrancher vos chargeurs.

Vous pouvez aussi faire jouer la concurrence en changeant de fournisseur d’énergie. Les fournisseurs comme Direct Energie proposent des remises sur les prix du kWh par rapport aux tarifs proposés par l’Etat : pour la même consommation vous payez donc moins cher.

A noter que le changement de fournisseur est gratuit, sans engagement et sans frais de résiliation.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *