Menu

La rénovation énergétique au cœur de la relance économique

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Economies d'énergie

Après près de deux mois à l’arrêt en raison du confinement dans le but de ralentir la propagation du Covid-19, il est primordial que la rénovation énergétique fasse partie des sujets au cœur de la relance économique française.

1. L’impact sur l’économie et le btp

Un décret paru le 23 avril approuve la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), entérinant la trajectoire de réduction de la consommation d’énergies fossiles. Si ce décret date du début du confinement, il est primordial que l’Etat garde ces objectifs et mette tout en oeuvre pour intégrer ces mesures dans une stratégie de relance économique mais aussi vertueuse du pays. En effet la rénovation des logements dits « passoires énergétiques », c’est-à-dire des logements mal isolés avec un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) de F ou G, est essentielle pour l’environnement. Pour rappel actuellement sept millions de logements en France sont considérés comme « passoires énergétiques ». Le PPE prévoit aussi le remplacement d’un million de chaudières au fioul d’ici 2023.

Les chantiers ont été mis à l’arrêt depuis le confinement le 17 mars et après près de deux mois le secteur du BTP (Bâtiment et Travaux Publics) s’apprête à reprendre les dossiers mis en suspens concernant les travaux d’isolation ainsi que des changements d’équipements de chauffage.

En 2018 un peu plus d’un million de personnes travaillent dans le BTP (source : Observatoire des métiers du BTP). La transition énergétique est un des moyen de sortir de la crise, de créer des emplois notamment avec les Certificats d’Economie d’Energie (CEE) qui pourraient avoir comme rôle d’accompagner les filières à relancer leur activité en les engageant dans la transition énergétique.

2. Les aides de l’Etat vitales pour accélérer la transition énergétique

Pour mettre en avant la rénovation énergétique de manière significative le secteur aura besoin du soutien de l’Etat, notamment en accompagnant les foyers par des aides destinées à tous. Les aides ont en effet tendance actuellement à privilégier les ménages modestes et très modestes.

Avec la crise actuelle, le secteur craint que le gouvernement décide de ne pas maintenir les aides à la rénovation énergétique ou du moins à les réduire, ce qui freinerait de manière considérable l’ambition de rendre les logements moins énergivores. Le gouvernement a notamment annoncé la prolongation des Certificats d’Economies d’Energie jusqu’en fin 2021 mais aussi la diminution  du « Coup de pouce isolation » à partir de septembre, ce qui augmentera le reste à charge des Français. Or même s’il s’agit avant tout d’éviter les arnaques et travaux mal réalisés, avec des aides trop restreintes ou des restes à charge plus importants à payer, les propriétaires risquent d’abandonner l’idée d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Il est toutefois important en effet de vérifier le bon état des chantiers réalisés notamment avec un contrôle renforcé des travaux.

Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, a assuré fin avril que « Ce serait une erreur historique (…) de bâtir une relance bâclée, trop rapide, avec des énergies fossiles. Ma conviction est faite, nous devons accélérer la transition énergétique ». 

3. Des économies d’énergie et une transition écologique avec plus de pouvoir d’achat des clients

Avec la crise du Covid-19, de nombreux Français craignent pour leur pouvoir d’achat. En effet les foyers français craignent une hausse des prix des produits de consommation courante, des factures d’énergie ou encore une répercussion à la hausse sur la fiscalité et les impôts pour répondre à l’impact de la crise sanitaire et économique sur les finances publiques.

Si le gouvernement prévoit de baisser les aides pour les travaux de rénovation énergétique, les Français auront alors besoin d’un pouvoir d’achat suffisant pour envisager d’entreprendre des travaux d’isolation de leur logement.


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus