Menu

Pourquoi le prix du fioul reste stable et quelle tendance pour le reste de l’année ?

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Toute l'actualité du Fioul
Mis à jour le

Crédit photo : Shutterstock / itlada

Alors que le prix du pétrole a dégringolé depuis le début de l’année en raison de la pandémie mondiale du coronavirus Covid-19 ayant provoqué une chute de la demande, le cours s’est stabilisé depuis. Découvrez pourquoi, les conséquences sur le prix du fioul et la tendance pour cette année.

Le prix du fioul stable depuis un mois

Le prix du fioul est passé de 950 euros les 1 000 litres début janvier à 692 euros fin avril, soit une chute de 27%. Depuis, le prix est légèrement remonté aux alentours de 725 euros à mesure que les pays se déconfinaient et est resté à ce niveau depuis mi-juin.

Pour rappel, parmi les composantes du prix du fioul le pétrole brut représente en moyenne 50%. C’est pourquoi le fioul a suivi la tendance de l’or noir. Cependant la chute du prix n’a pas été aussi importante pour le fioul, en effet le Brent (référence du pétrole en Europe) a chuté de 68%. Cette différence s’explique tout d’abord parce que le fioul domestique est taxé par la TICPE (Taxe intérieure de consommation des produits énergétiques). Il faut aussi compter la transformation du pétrole brut en fioul ainsi que les coûts de transport et de distribution. Enfin, le fioul a connu une forte demande en mars et avril, en raison d’un temps frais pour la fin de l’hiver et le début du printemps. De plus, alors que les foyers chauffés au fioul ont tendance à remplir leur cuve pour la prochaine saison de chauffe en été, beaucoup ont préféré profiter de la chute du prix pour faire déjà leur plein !

Pourquoi le prix reste stable depuis plusieurs semaines ?

Malgré les déconfinements progressifs des différents pays dans le monde, le cours du Brent évolue dans un marché hésitant depuis plusieurs semaines.

En effet, d’un côté la reprise progressive de l’économie mondiale ainsi que l’espoir d’avancées d’un vaccin sont bons signes pour la demande. De plus les pays membres de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et leurs dix partenaires dont la Russie, ont décidé de maintenir l’allègement de la réduction de production. De ce fait, la baisse de production de l’OPEP+ actuellement de 9,6 millions de barils par jour (bpj) passera à 8,1 mbj à compter du 1er août. Initialement prévu à 7,7 mbj, l’allègement de la réduction d’offre sera moins important en raison des compensations attendues concernant les pays n’ayant pas respecté les quotas définis depuis mai.

Cependant, les analystes se sont de nouveau inquiétés pour la demande mondiale de pétrole suite à une recrudescence des cas de coronavirus Covid-19 en Asie, notamment en Chine, en Europe et de l’augmentation aux Etats-Unis.

Quelle tendance pour le reste de l’année ?

Il est très difficile d’établir une tendance du prix du fioul car le cours du pétrole peut basculer à la hausse ou à la baisse à n’importe quel moment, en fonction des différents événements.

Cependant, même si la relance économique a lieu, le pétrole devrait rester aux alentours de 50 dollars le baril, sauf événement géopolitique ou autre, qui perturberait les cours. Le prix du fioul devrait donc rester compétitif par rapport aux autres énergies de chauffage cette année, loin des 1€ le litre atteint en automne 2018 !

Nous vous conseillons de suivre régulièrement le prix du fioul, pour commander au meilleur moment !


Commentaires
Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus