Menu

Chaudières fioul, taxe, chèque énergie : Emmanuel Macron s’exprime pour calmer les gilets jaunes

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Toute l'actualité du Fioul
Mis à jour le

Emmanuel Macron s’est exprimé ce mardi 27 novembre à l’Elysée sur le sujet de l’écologie, en réponse au mouvement des « gilets jaunes » et est revenu sur les sujets qui font polémiques. Voici les principales déclarations du président de la République, concernant les foyers chauffés au fioul.

Vers une transition pour remplacer les chaudières fioul et non une interdiction dans 10 ans

Suite à la polémique provoquée par le Premier ministre, Emmanuel Macron est revenu sur le sujet pour calmer les professionnels du secteur ainsi que les foyers chauffés au fioul. En réponse à la phrase d’Edouard Philippe « l’objectif est qu’à la fin du prochain quinquennat, il n’y ait plus de chauffage au fioul individuel en France » le président a répondu : « Ils ont compris qu’on voulait interdire les chaudières au fioul dans dix ans. Non, ce qu’on veut vouloir faire par une politique volontariste, c’est s’assurer qu’on les aura toutes renouveler d’ici dix ans »

Pour ce faire, le gouvernement souhaite accélérer l’isolation des logements énergivores et le renouvellement des équipements, avec les professionnels du secteur : « Nous devons encourager de meilleures isolations sur les logements […] avec dans l’objectif de renouveler toutes les chaudières au fioul d’ici 10 ans. » 

Ainsi, Emmanuel Macron a annoncé l’élargissement de l’aide CITE à la main d’oeuvre pour remplacer sa chaudière fioul, ainsi que la gratuité du diagnostique énergétique (DPE) pour les propriétaires modestes de logements définis comme passoires énergétiques (E ou F).

Une taxation flottante, adaptée au cours du pétrole

Le prix du fioul a grimpé jusqu’à 1 euro le litre en octobre, en raison d’une hausse du cours du pétrole Brent. S’ajoute à cette hausse la taxe TICPE, dont est intégrée la taxe carbone qui augmente depuis 2014.

Le chef de l’Etat a déclaré vouloir refuser « que la transition écologique accentue les inégalités entre territoires et rendent plus difficile encore la situation de nos concitoyens qui habitent en zone rurale ou en zone périurbaine. »

Pour que le prix du carburant ne subisse pas une envolée, Emmanuel Macron propose que la taxe tienne compte de l’évolution du cours du pétrole. Pour le président il s’agira de « d’avoir tous les trimestres un rendez-vous qui permette en quelque sorte d’atténuer l’effet pour nos concitoyens, s’il devait y avoir une envolée des cours mondiaux ». Selon Matignon « en cas de nouveau pic des prix, le gouvernement pourra décider de suspendre ou réduire la hausse de fiscalité intervenue en début d’année, pour ne pas aggraver inutilement la hausse déjà forte du prix à la pompe. »

La hausse de la taxe carbone chaque année sera néanmoins maintenue, il est plus question d’adapter la taxe au cours de l’année avec l’évolution du prix du pétrole, comme une taxe flottante. La TIPP (ancienne TICPE) flottante avait déjà été mise en place sous Jospin entre 2000 et 2002 mais avait été ensuite abandonnée en raison du coût pour le budget de l’Etat dû à la réduction des recettes fiscales.

Reste à savoir si cette décision concernera aussi le fioul et le GNR.

Un chèque énergie plus concret

Emmanuel Macron a par ailleurs souligné la complexité du chèque énergie : « Les gens ne savent pas ce que c’est ! » Cette incompréhension se caractérise par la non utilisation de l’aide par de nombreux foyers l’ayant reçu.

Le président a alors donné trois mois aux élus et experts pour trouver des solutions pragmatiques pour rendre le chèque énergie plus simple à comprendre et à utiliser.


Commentaires
Freddy Guittonneau

Bonjour, je suis éligible au cheque energie, mais a ce jour je ne suis jamais arriver à l’obtenir.


Citeau

N’importe quoi… si j’avais eu droit au chèque énergie, j’aurais compris !! Il n’y a pas besoin d’avoir fait l’ENA !!!


Joël

Pour qui ce prend t’il nous ne sommes pas des incultes ? il faut arrêter de prendre le peuple pour des moins que rien.tout le respect que je dois nos politiciens ne sont pas plus important que nous quand Ils sont Au petit coin ils sont comme nous cela sort du même côté.monsieurs les politiques revenez réalistes atterrissez sur notre planète.


Jean-François Kopf

ce sont les conditions de cette aide qu n’est pas bien expliqué,le comment du pourquoi et à qui s’adresser pour savoir les conditions d’éligibilités ,il faut que se soit simple à comprendre pour tout un chacun !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus