Menu

Attaque sur deux pétroliers : vers la fin de la baisse des prix du fioul ?

Publié le par Emmeline Guiragossian dans Actualité pétrole

navire pétrolier en feu au large d'Oman

Jeudi 13 juin 2019, deux navires, un japonais et un norvégien, ont été attaqué dans le Golfe d’Oman près du détroit d’Ormuz. Découvrez pourquoi cette situation agite le marché et pourrait mettre fin à la baisse des prix.

Les tensions s’accentuent entre l’Iran et les Etats-Unis

Alors que les Etats-Unis avaient rétablit les sanctions contre l’Iran en novembre mais avait accordé des exemptions à huit pays dont la Chine, Washington a annoncé en fin avril la fin de ces privilèges. Tout pays faisant affaire en dollar ou installé aux Etats-Unis sont donc interdit d’acheter du pétrole iranien sous peine de sanction américaine.

Face à ces sanctions l’Iran avait menacé à plusieurs reprises de fermer le détroit d’Ormuz. Les Etats-Unis accusent donc le pays des nouvelles attaques qui se sont déroulées cette semaine sur deux navires. Pour le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo « le gouvernement des Etats-Unis estime que la République islamique d’Iran est responsable des attaques en mer d’Oman. » Mais l’Iran rejette au contraire toute implication et le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif précise : « Que les Etats-Unis aient immédiatement sauté sur l’occasion pour lancer des allégations contre l’Iran, fait apparaître en pleine lumière le fait que Washington et ses alliés arabes sont passés au plan B : celui du sabotage diplomatique et du maquillage de son terrorisme économique contre l’Iran. » Le ministère iranien a précisé que le pays avait participé au sauvetage des équipages. Chacun s’accuse donc l’un l’autre, inquiétant le marché sur une montée des tensions entre les deux pays.

Des conséquences sur l’offre de pétrole ?

La Mer d’Oman se situe près du Détroit d’Ormuz, qui est un passage où circule plus de dix millions de barils par jour ce qui représente un tiers du commerce pétrolier mondial transporté par voie maritime.

Détroit d’Ormuz

Si ce passage est bloqué, cela pourrait avoir des conséquences sur la circulation de pétrole et perturber l’approvisionnement du marché mondial, accentuant la baisse d’offre provoquée par les pays de l’OPEP. Ces attaques surviennent un mois après des attaques similaires sur quatre navires qui avaient provoquée une hausse temporaire des prix. Mais la multiplication de ce genre d’actes pourrait agiter le marché de manière plus durable.

Le conseil FioulReduc : Les prix sont au plus bas, profitez-en avant une prochaine hausse !


Commentaires
Alain33

Depuis le temps…. pourquoi n’est il toujours pas possible d’acheter du pétrole avec des Euros ?
Il faudrait que les Européens se bougent un peu… et commencent à penser  » Stratégie UE  »
à moins qu’ils préfèrent rester encore longtemps sous la botte économique américaine…
 » América first !  » TRUMP est un vrai marchand de tapis, prêt à mettre le feu partout où ses intérêts sont menacés… pas fiable du tout …


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou autres traceurs) stockés par votre navigateur, qui nous permettent de vous proposer des offres et services personnalisés. En savoir plus